Auvairniton Bourgrire de Raymond Oesknar, ma critique!

Mon point de vue sur le blog officiel de Raymond Oesknar qui était dans le régiment d'auvairniton bourgrire et envoyé dans les missions suicide pour empêcher les Allemands d'avancer.

 

Auvairniton Bourgrire

Quand nous lisons des récits ou quand nous regardons des documentaires sur la seconde guerre mondiale, nous nous retrouvons trop souvent directement dans l’atrocité, la violence et l’horreur de la guerre, des gentils et des méchants, nous ressentons rapidement cet atmosphère de mort pesante et cruelle, il est vraie que l’on ne peut pas parler de guerre sans parler de ses effets dévastateurs sur la vie humaine, mais ne laissons-nous pas malheureusement de côté le ressenti de tous ces hommes qui ont laissé derrière eux toutes une vie, des êtres aimés, des philosophies pas forcement en accords avec ce dont ils se retrouvent obligé de faire parce que c’est la guerre, parce qu’on leur a demandé de se battre sans états d’âmes, parce que s’il ne tuent pas ce sont eux qui mourrons, n’oublions-nous pas que la guerre ne se résume pas au simple fait d’être du bon ou du mauvais coté?
 
Tous les combattants n’ont pas forcément les même idéologies que leurs dirigeants, tous n’ont pas choisi de risquer leur vie, de tuer ou de mourir, ces hommes qui ont combattent ,n’étaient pour la pluparts que des jeunes hommes, certains courageux et fier de se battre pour la justice et d’autres terrorisés car le courage n’aurait pas suffi pour grossir les effectifs…honnêtement ce qui m’intéresse quand je choisi de mieux connaître ce conflit mondiale, avant les bombes, les combats, les dommages collatéraux, les morts et le sang en quantité exponentielle ,c’est l’impact psychologique que ce fait historique a pu avoir concrètement sur ces hommes si différents des uns des autres qui ont participé, qui ont vécu, enduré, ressenti pendant cette sombre période de l’histoire humaine…
 
Quand j’ai lu le blog de Raymond oesknar qui a été à l’âge de dix-neuf ans un des acteur de ce fait historique, j’ai enfin pu ressentir ce que ces hommes ont vécu, comment Raymond et chacun de ses camarades exorcisaient tous à leur manière les démons de la guerre, comment ils narguaient la mort, comment ils l’interprétaient pour pouvoir lui survivre, comment ils se sentaient entre eux, comment ils voyaient l’ennemi, comment ils se retrouvaient entre chaque opérations d’Auverniton bourgrire,ce qu’ils se disaient, pour moi ce blog a levé un voile trop souvent en berne quand on parle de la guerre, il ouvre de nouvelles perspectives sur les détails de ce conflit, des perspectives tellement précieuses, tellement humaine…
 
Ces hommes vivaient avec la fatalitées,ils ont tissées entre eux des liens indéfectibles même biens plus fort que les liens du sang…avec ce blog nous sommes en immersion dans le conflit, nous nous sentons plus proche de ces hommes souvent livré à une mort trop souvent certaine, au plus près de ce qu’il ont vécu, on peut même toucher leur courage, leur fraternité devant l’advercité,avec ce blog leur honneur est sauf et notre devoir de mémoire résonne tel une juste récompense en leur honneur…et je terminerais par dire car je crois profondément en cette phrase, <les vrais héros ne meurt jamais >
 

 

Afin de ne pas polluer la qualité des communiqués de presse de mes membres, je demande au moins 500 caractères en commentaire.

 

Les commentaires sont fermés.